Financer ses travaux grâce à sa caisse de retraite

L’aide au financement des travaux attribuée par la caisse de retraite est réservée aux personnes retraitées du régime général. Elle est accordée pour financer des travaux d’amélioration ou d’adaptation de l’habitation afin d’en améliorer l’accessibilité.

Une aide pour quels travaux?

L’aide de la caisse de retraite est adressée aux retraités souhaitant réaliser des travaux visant à prévenir la perte d’autonomie dans leur résidence principale. Elle peut être octroyée pour financer les travaux d’isolation des pièces de vie, d’adaptation des sanitaires et des toilettes, la mise en place de barres d’appui ou de marches antidérapantes. On peut également utiliser les fonds pour le remplacement du revêtement de sol, l’installation de volets roulants motorisés, bref, tous les travaux d’amélioration de l’accessibilité globale du logement. L’aide accordée est variable selon les ressources du demandeur et aussi en fonction du montant des travaux à effectuer. Le plafond est fixé à 3500 € mais il peut aussi varier selon la caisse de retraite auprès de laquelle le retraité est enregistré. Pour en faire la demande, il suffit de remplir un formulaire Cerfa et de l’envoyer à sa caisse de retraite par lettre recommandée avec avis de réception. Un spécialiste de l’habitat est ensuite envoyé chez le demandeur afin d’évaluer les travaux et estimer leurs coûts.

Comment peut-on en bénéficier?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’aide de la caisse de retraite est offerte aux bénéficiaires d’une retraite du régime général. Bien entendu, il s’agit d’une aide pour les personnes âgées. Celle-ci est accordée exclusivement aux retraités ayant des revenus en dessous d’un barème fixé par la caisse de retraite. Pour pouvoir prétendre à cette subvention, il faudra également que l’activité professionnelle la plus longue du retraité ait été effectuée au régime général. Il faut cependant souligner que cette aide ne peut pas être allouée aux personnes bénéficiant déjà d’une allocation personnalisée d’autonomie, d’une allocation veuvage, d’une allocation compensatrice pour tierce personne, d’une prestation de compensation du handicap, ou encore d’une majoration pour tierce personne.